mardi 15 janvier 2019

Révéler l'inconscient

Pour commencer l’année 2019, je vous propose un petit « come-back » sur la genèse de ce roman. Ce travail nous permettra d’établir une liste des articles et priorités pour l’année à venir.
Le principal enjeu de « L’insurgé de Montaigu » repose sur la révélation de l’inconscient de Louis. En d’autres termes, il s’agit de faire passer, dans le conscient de notre héros, des évènements inconnus des lignées Gaboriau et de Mortemard. Il est ainsi possible de visualiser le domaine couvert autour d’un axe du temps (abscisses) et d’un axe du degré de conscience (ordonnées). Les mathématiciens parleraient d’un repère orthonormé. Au tout début du récit, ces 2 axes se croisent à l’instant t0 et à 0 % de conscience. L’axe des abscisses commence à l’instant négatif de 1793 (année d'ancrage de mon récit dans le passé) et se termine en décembre 1985 (mois et année de révélation de l'énigme "mains gelées"). L’axe des ordonnées commence avec un conscient négatif de -100% (inconscient total) et se termine avec un conscient positif de +100%.

mardi 1 janvier 2019

L'opposition entre Fred et Louis

Ce roman met en avant les évolutions divergentes de Fred, le pharmacien, et Louis, le compagnon ébéniste. Je vous propose un rapide survol de ces deux personnages.
Dans la présentation du récit, Fred apparait comme ambitieux, sûr de lui. Il excelle dans certains comportements ancrés dans son époque de fin de 20ème siècle : arrogance de l’intellectuel par rapport au manuel, mépris des anciens (apothicaires), intrépide épicurien. Louis, au contraire, se révèle introverti, timoré, besogneux et soumis à la filiation professionnelle de ses ancêtres.
Dans le corps de l’intrigue et pour satisfaire à son ambition politique, Fred se révèle sans scrupules : d’abord, il trahit Louis en tentant de le décourager dans sa quête de vérité. Ensuite, il met en place un trafic de stupéfiants à base d’antalgiques. Dans le même temps, Louis assume l’héritage traumatique de ses ancêtres et fait preuve d’abnégation. Au fil des écueils de son parcours, il prend confiance en lui.