samedi 15 décembre 2018

Transmission inconsciente et avancées

Ce roman met en évidence la notion de transmission inconsciente qui œuvre en chacun de nous à partir de nos ascendants et vers nos descendants. La lignée Gaboriau est ainsi habitée, en victime, par le drame de la trahison d’Augustin qui s’exprime par le syndrome des « mains gelées ». De même, la lignée de Mortemard  est marquée en coupable par ce même drame au travers d’un mal-être sournois de Georges (dont on ne sait jamais ce qu’il sait et ne sait pas) puis par celui d’Inès.

L’idylle entre Inès et Louis va éteindre ces états de victime et coupable en révélant la trahison d’Honoré envers Augustin. Cette page douloureuse de ce passé commun aux deux familles va passer du domaine inconscient au domaine conscient pour pouvoir soigner ce traumatisme. Mais nous sommes dans un roman où la perspicacité de Louis lui permet de remonter à l'origine du drame. Plusieurs lecteurs m'ont posé la question d'une solution lorsque nous sommes dans un monde réel loin d'une fiction comme la mienne. La réponse est contenue dans le mot psychogénéalogie : cette science permet en effet d'identifier et de dépasser des drames inscrits dans notre histoire familiale. Wikipédia en donne la définition suivante : La psychogénéalogie est une pratique clinique développée dans les années 1970 par Anne Ancelin Schützenberger selon laquelle les événements, les traumatismes, les secrets et les conflits vécus par les ascendants d'un individu conditionnent ses faiblesses constitutionnelles, ses troubles psychologiques, ses maladies, ... En France, des thérapeutes pratiquent cette méthode avec succès.

Pour évoquer en quoi l’homme du 21ème siècle s’emploie aussi à identifier et comprendre ses héritages traumatiques dans le domaine physiologique aussi, nous pouvons citer l’épigénétique. Wikipédia en donne la définition suivante : « L'épigénétique (du grec ancien ἐπί, épí, « au-dessus de », et de génétique) est la discipline de la biologie qui étudie la nature des mécanismes modifiant de manière réversible, transmissible (lors des divisions cellulaires) et adaptative l'expression des gènes sans en changer la séquence nucléotidique (ADN) ». Je suis en recherche actuellement d’un expert qui pourrait m’aider  à expliciter cette science prometteuse en lien avec l'intrigue  dans mon récit.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire