jeudi 15 novembre 2018

Pourquoi ce personnage d’Odin dit le druide ?

Pour instiller dans ce roman les notions abstraites de la transmission inconsciente, j'avais besoin d'un personnage légitimé par son histoire ou sa filiation sociale ou culturelle. Rapidement, j'ai pensé à mettre en perspective un personnage "haut en couleur" dont les lignes de force viendraient de loin dans le temps et l’espace. Par ailleurs, convaincu que la nature est une source  inépuisable pour la santé autant psychologique que physiologique  de chacun de nous, mon imagination me poussait vers un sage érudit en communion avec la nature. Celui-ci pourrait aussi "réparer" le corps de ses semblables en agissant par la parole sur leur esprit. Progressivement, la notion de druide celtique s’est imposée à moi.


La définition du druidisme qui suit a contribué à ce choix : le druide est un personnage important de la société celtique en tant que gardien du savoir et de la sagesse. Le druidisme évoque une intuition du sens et de la continuité de la vie. Les adeptes du druidisme considèrent la vie comme un acte d’apprentissage, d’accomplissement et d’expérience. Là, ils y trouvent nourriture, protection, force et sagesse. Pour eux, c’est la nature qui nous nourrit à la fois matériellement mais aussi spirituellement. Elle nous offre un modèle inspirant et nous entraine dans ses rythmes.

Le druide représente aussi, par son activité,  un promoteur important de la notion de transmission. A l’origine, celle-ci était surtout verbale. Ce constat explique notre méconnaissance du druidisme d’avant l’ère chrétienne. Quand bien même, cette réalité contribue, parmi d’autres éléments, à l'origine mystérieuse du personnage. Dans ce même souci, les origines familiales et sociales de ce celui-ci comme son passé de militant communiste ne sont pas abordés. A contrario, son prénom Odin, dieu issu de la mythologie celtique, symbolise la force. Ce prénom lui a été attribué  par ses parents comme pour l'installer dans cette culture celte sans que chacun en comprenne la raison. Puis ce sont les compagnons du devoir qui le confirment dans cette voie en lui attribuant le pseudonyme de druide. Si son prénom lui a donné la force, c’est son surnom de  druide qui lui octroie, sur le modèle d’Ulysse, la sagesse acquise au cours de ses voyages et expériences : mai 68, l’île de Wight, le Népal, le Larzac et sa communauté dans l’Ardèche. Son aspect physique comparé à Mahatma Gandhi souligne sa spiritualité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire