dimanche 30 septembre 2018

Les différents niveaux de lecture.


Cet article n'enlève rien à la libre interprétation de ce récit par chaque lecteur. Il a uniquement pour but d'expliquer mes intentions initiales et ce qu'elles sont devenues au fil de l'écriture de ce roman. 


La lecture la plus pragmatique de cette fiction, inspirée d'un cas réel, est celle d'un cheminement psychologique : un individu vit mal un traumatisme inexplicable; il en identifie l'origine dans son passé familial ; sa quête lui permet d'en comprendre l'origine et d'en exorciser sa cause. Dans un genre romanesque, Louis traverse ces différentes étapes. Ce parcours initiatique lui permet aussi de se réaliser.     
Chacun de nous, dans son roman familial, est soumis à des loyautés  positives mais aussi parfois négatives.


Ce récit porte aussi des valeurs humanistes qui composent un deuxième niveau de lecture. Bien avant la "Happy end" où l'amour et la justice triomphent, je met l'homme au centre de mes préoccupations : la notion de transmission est abordé via le compagnon du devoir Louis dans sa difficulté à transmettre justement. Je  livre une farouche bataille aux préjugés : des manuels comparés aux intellectuels, des couches sociales entre elles, des provinciaux par rapport aux parisiens,... Tout homme possède foncièrement des capacités, des qualités, il appartient aux différents cercles (école, travail, corporation, collectivités,...) où il évolue de les révéler et les valoriser. Amaury représente un personnage à priori sans potentialités et c'est sa sœur Inès qui va lui permettre de se réaliser dans le chant lyrique. Par ailleurs, la recherche du sens que l'on donne à sa vie est abordée tant pour Louis que pour Inès. La réussite du projet de rénovation du château célèbre aussi la réussite collective (association des aristocrates et des artisans, les compagnons du devoir en charge du chantier, échelle réduite des salaires) au détriment de l'action individuelle. L'aboutissement de ce projet porte en lui le "vivre ensemble" incarné par Inès et Louis au détriment des ambitions individuelles portées par la comtesse Elisabeth aveuglée par son orgueil et par Frédéric la pharmacien dont l'ambition politique le conduit à sortir de la légalité.


Le troisième niveau de lecture est de portée écologique et fait le lien entre les deux précédents niveaux. Le 20ème siècle, au-delà même des trente glorieuses, a été marquée par la volonté de réussite matérielle de chacun quelqu'en soient les conséquences pour la planète. Heureusement une prise de conscience des ressources limitées de notre planète se développe aujourd'hui dans ce 21ème siècle. Et nombre d'entre nous, occidentaux consommateurs effrénés de ressources, ont conscience de notre responsabilité envers les générations futures.
Ce roman aborde la responsabilité psychologique de chacun d'entre nous par rapport à sa lignée. Nous héritons d'un roman familial et nous allons transmettre à nos enfants ce roman complété par quelques pages. Ces dernières pourront se révéler très sombres si nous ajoutons de nouveaux traumatismes sans résoudre ceux hérités. A l'opposé, ces pages pourront aussi être vertueuses si nous évoluons dans un humanisme allant, si besoin, jusqu'à découvrir et résoudre des traumatismes hérités des générations antérieures. Ainsi Inès n'hésite pas à entrer en conflit avec sa famille pour exorciser un lourd passé de sa lignée paternelle. Le concept d'écosystème psychologique pourrait  exprimer cette volonté.    

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire